Deuxième scanner en Nord-Isère

Deuxième scanner en Nord-Isère

Déclaration des élus communistes

 

Nous avons appris que la clinique Saint Vincent de Paul obtiendrait peut-être, l’autorisation d’installer un scanner. Or, les préconisations de la révision du SROS soulignent clairement, l’impératif soutien de la radiologie publique et la nécessité d’un seul plateau technique d’imagerie en raison de la pénurie annoncée des radiologues et des manipulateurs radiologiques.

De plus, l’installation de nouveaux équipements doit se faire au sein des établissements accueillant des urgences.

L’activité d’urgences  au Centre Hospitalier est importante : 34 000 dans l’année dont 15 000 examens radiologiques ( 500 pour la clinique )

Si un deuxième scanner doit être autorisé, il faut que ce soit au Centre Hospitalier Pierre Oudot, présentant l’activité en urgences la plus conséquente. Il pourrait être installé, dès maintenant, dans les locaux actuels du C H P O.

Ceci ne nuirait en rien, la prise en charge des patients de la clinique et autres établissements du territoire. Cela rendrait possible la mise en place d’une permanence des soins, intégrant les radiologues libéraux.

Nous demandons donc, avec force :

Un seul plateau technique pour optimiser les effectifs des radiologues et des manipulateurs, afin de ne pas mettre en péril, à court terme, la pérennité de la radiologie du Centre Hospitalier.

Nous refusons la mise en concurrence des établissements de santé, que la loi Bachelot veut instaurer, et qui nuirait à la qualité des soins.

 

Sections du PCF de Bourgoin-Jallieu et Villefontaine

Les élus communistes de Bourgoin-Jallieu

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site