pétition scanner

SIGNONS L’APPEL DU COMITE CITOYEN DE DEFENSE DU SERVICE PUBLIC DE SANTE DANS LE NORD -  ISERE

 

A  BOURGOIN - JALLIEU LE 2éme  SCANNER DOIT ETRE ATTRIBUE  A       L’ HOPITAL PUBLIC

 

La nécessité d’implanter un 2e scanner sur le territoire du Nord Isère n’est plus à démontrer. Il y a maintenant urgence à développer l’imagerie médicale afin de répondre aux besoins de la population en constante évolution.

 

Son attribution, le choix de son implantation correspondent à un véritable choix politique. Deux solutions étaient possibles :

 

Ø  SOLUTION n°1 :

Renforcer l’hôpital public et lui permettre de développer ses activités, consolider un pôle d’imagerie fort existant, intégrant public et privé, maintenir les professionnels qualifiés en poste à l’hôpital, permettre à la population d’avoir une garantie de soin pour tous, c’est le choix qui avait été pris par l’Agence Régionale d’Hospitalisation en novembre dernier à l’issue d’un vote unanime de sa commission exécutive.

 

Ø  SOLUTION n° 2

Affaiblir l’hôpital public, casser le pôle d’imagerie existant,  inciter les professionnels qualifiés à se diriger vers le secteur privé, voire quitter l’hopital, supprimer à la population la garantie d’égalité de soins, l’accès à des tarifs conventionnés (nulle clinique privée n’est aujourd’hui à l’abris d’être rachetée par de grands groupes cotés en bourse dont le seul objectif est de faire des profits sur la santé au détriment des malades et  des personnels: c’est le choix incohérent qui aurait été pris par le ministère, aux ordres de l’entourage proche de l’Elysée…

 

C’est le choix du Ministère sous la pression de l’Elysée que d’apporter un important soutien au projet de développement de la Clinique de Bourgoin Jallieu à l’encontre du projet commun du site « Médipôle »

 

Cette décision, en lien avec la pénurie de personnel (radiologues et manipulateurs radio), annonce à court terme la disparition de l’imagerie médicale publique ainsi que de nombreux services qui en dépendent, mais aussi une dégradation de la sécurité de prise en charge des urgences (35000 en 2008, 40000 à l’ouverture du nouvel hôpital) que seul l’hôpital assure.

Ceci concerne l’ensemble de la population de notre territoire (220000 habitants).

 

Nous ne pouvons accepter une telle orientation en phase directe  avec la logique insufflée par la loi Hopital Patient Santé Territoire qui accélérera la déstructuration de notre système de santé publique. La démonstration est ainsi faite que toute la communication autour de la mutualisation, des partenariats, des engagements signés notamment sur le projet « Médipôle », n’est que leurre quant aux véritables intentions.

 

Nous demandons la révision immédiate de cette décision et que le 2éme scanner soit, comme il a été décidé par les instances régionales, attribué à l’hopital public, avec toutes les coopérations nécessaires avec les autres structures existantes. C’est seulement à cette condition  que nous apprécierons la volonté politique de pérenniser et de développer notre système de santé où l’hôpital reste le seul garant d’un accès solidaire et égalitaire aux soins.

Nous appelons la population, les associations, les professionnels de la santé,

et les élus locaux, à se joindre à notre appel

 

Premiers signataires : Amis et familles des résidents de longue durée à Delphine Neyret et Jean Moulin – CGT Santé Isère – ATTAC – Que Choisir -  CFDT Hôpital – FO Hôpital – PCF – PS – NPA -  Parti  de Gauche – Les Verts – AMUF (Association des Médecins Urgentistes de France)

Pétition au dos

NOM  PRENOM

COMMUNE

ACTIVITE

SIGNATURE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pétition à retourner à Union Locale CGT de Bourgoin – Jallieu 30 rue de la Rivoire

38300 Bourgoin - Jallieu

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×